UN ENFANT AU COEUR FRAGILE

09 octobre 2018

😊François d'Assise, le poverello -Son Testament-

  François d'Assise  Sa jeunesse François est né en Italie, à Assise (province d’Ombrie, à 180 km au nord de Rome), fils de Pietro di Bernardone, bourgeois d’une commune qui allait bientôt s’émanciper, riche marchand qui fréquentait les marchés et les foires d’Italie du Nord, de France et de Flandre, et d’une mère probablement d’origine provençale ou française. D’abord baptisé Giovanni (Jean), il prend le nom de Francesco (François)    Testament de saint François d'assise (1226) 1 Voici comment... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 19:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2018

Même si ce n'est pas NOËL ... je crois que les enfants dans leur prière ...

  Si tu crois qu’un sourire est plus qu’une arme, Si tu crois à la puissance d’une main offerte,Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui les divise, ... Si tu crois qu’être différents est une richesse et non pas un  danger, Si  tu sais regarder l’autre avec  un brin d’amour, Si tu sais préférer  l’espérance au soupçon… Si tu estimes que c’est à toi de  faire le premier pas plutôt qu’à l’autre,Si le regard d’un enfant  parvient encore à désarmer ton... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 01:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2018

😊 La sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, puis pacifique, bienveillante,

Lettre de saint Jacques 3,16-18.4,1-3.  Bien-aimés, la jalousie et les rivalités mènent au désordre et à toutes sortes d’actions malfaisantes.Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie, qui donne son fruit aux artisans de la paix. D’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? N’est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 20:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2018

Mais la plus grande des trois, c’est la charité

 Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens12,31.13,1-13. Frères, recherchez avec ardeur les dons les plus grands. Et maintenant, je vais vous indiquer le chemin par excellence. J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 23:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2018

Je suis née comme une larme ...

     Je veux bien m' imaginer ainsi ... comme tant des autres enfants qui sont sauvés dans les eaux des larmes de leur mère ... avec Amour, Avec Amour et peur. Mais surtout je pense à cette Parole forte de la Bible : La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots: Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations. Je répondis: Ah! Seigneur Eternel! voici, je ne sais point... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 20:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 septembre 2018

Le christianisme n’est pas fait pour expliquer le monde

Le christianisme n’est pas fait pour expliquer le monde. La foi ne se situe jamais au plan de l’explication scientifique et philosophique. Quand on aborde un tel sujet, il faut à tout prix renoncer à toute imagination. Je sais bien que c’est très difficile, étant donné que nous sommes plus prompts à imaginer les choses qu’à les concevoir ; et, lorsque nous ne parvenons pas à imaginer, nous déclarons que nous ne comprenons pas. Il y a donc un effort sérieux à accomplir pour mortifier absolument l’imagination. Pas... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2018

Entrez, mes souvenirs, ouvrez ma solitude !

  Loin du monde. Recueil : Poésies inédites (1860) Entrez, mes souvenirs, ouvrez ma solitude !Le monde m'a troublée ; elle aussi me fait peur.Que d'orages encore et que d'inquiétudeAvant que son silence assoupisse mon cœur !Je suis comme l'enfant qui cherche après sa mère,Qui crie, et qui s'arrête effrayé de sa voix.J'ai de plus que l'enfant une mémoire amère :Dans son premier chagrin, lui, n'a pas d'autrefois.Entrez, mes souvenirs, quand vous seriez en larmes,Car vous êtes mon père, et ma mère, et mes cieux !Vos... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 01:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2018

Etiez vous Mère ?

De vous je n'ai qu'un papier officiel : Je suis née de vous, père barré ... M'auriez vous embrassé comme cela ? Des questions sans réponse. Je ne me souviens pas de vos bras, de votre poitrine, de ce parfum que l'on garde à jamais. Je n'ai pas le son de votre voix ... Combien des fois je vous ai cherché. En réalité, et surtout, dans mes pensés, dans mes manques. C'est pour cela que lorsque je parle de cette autre dame qui me donna bien tout cela... je ne peux pas dire juste mère mais adoptive. Ce n'est pas que je vous aime plus... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 12:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 août 2018

Risquer la VIE

    Vivre c'est risquer J'aime tellement ce poème (auteur inconnu) que je souhaite le faire connaître à ceux qui ne l'auraient encore jamais lu...Rire, c'est risquer de paraître fouPleurer, c'est risquer de paraître fragileAller vers quelqu'un, c'est risquer de s'engager.Exposer ses sentiments, c'est risquer d'exposer son moi profondPrésenter ses idées, ses rêves aux autres, c'est risquer de les perdre.Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour.Vivre, c'est risquer de mourir.Espérer, c'est risquer de... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 20:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 août 2018

L'inquiétude, ce mal du siècle ...

  Henri Boulard   Ésaïe 49…15Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point. 16Voici, je t'ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux. 17Tes fils accourent; Ceux qui t'avaient détruite et ravagée Sortiront du milieu de toi.…   En ce soir je me remet entre tes mains. Alors que ma mère dans son ventre avait peur de me donner la vie toi, tu étais tout contre moi. Durant... [Lire la suite]
Posté par nanipeinture2 à 20:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,