Macha Chmakoff NOUVEAU TESTAMENT et Saints La Samaritaine n°2 "Si tu savais le don de Dieu" Jean 4,10 (130x97)

Le Don de Dieu

Jésus arrivait à une ville de Samarie appelée Sychar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était assis là, au bord du puits. Il était environ midi. Arrive une femme de Samarie qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.) La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet les juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.) Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : « Donne-moi à boire », c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l’eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »

 (Jn 4)

MP 86, Cyclope, 1973

Je comprend très bien que ce monde ne puisse pas " croire en Dieu " Dieu n'est pas une évidence, est une rencontre personnelle. Cet Évangile est centré sur le thème de la soif. La femme de Samarie représente l'insatisfaction existentielle de celui qui n'a pas trouvé ce qu'il cherche. Notre monde est en constante recherche. Nous sommes en constante recherche. Cela prouve que quelque chose en nous n'est pas rempli. NOUS AVONS SOIF . Ce monde a peur du Silence, de se trouver seul à seul. Et Dieu se révèle dans le silence. Combien des choses apprises dans le silence durant mes deux ans au Carmel. Deux heures en silence complet devant le tabernacle où la présence réelle est présente sous les simples apparences du pain. Jésus ne m'a jamais parlé avec des mots. Mais à chaque silence j'ai eu simplement une présence dans mon coeur. Combien des questions et combien des non réponses tout de suite. J'ai compris par exemple que ce Dieu que le monde accuse a un coeur vulnérable que je peux blesser. J'ai compris comme le chemin de la confiance et de l'abandon est plus sûr que tous les diplômes et sagesses humaines. J'ai appris combien cette confiance n'est pas déçue comme les autres. Je ne parle ici pour convaincre qui que ce soit car cela n'est pas possible. Je viens juste en témoin. Je ne viens pas défendre une thèse mais effleurer un je ne sais pas quoi qui m'habite.

chmakoff, macha, samaritaine, "si tu savais le don de Dieu", www.chmakoff com

NOUVEAU TESTAMENT et Saints - "Père, entre tes mains je remets mon esprit" Luc 23,46

Jésus en croix

"Père, entre tes mains je remets mon esprit" Luc 23,46