Merci de vos commentaires, de vos passages sans rien dire... malgré la fatigue de ce moment je viens vous dire un bonjour.

Bangladesh

Image associée

 

La "Solution finale" était le nom de code nazi pour la destruction délibérée, programmée, des Juifs d'Europe.

Par ma mère biologique je suis juive.

  Adolphe Hitler  à la tribune -LE MAL ABSOLU ET LIBRE-

Quand un dirigeant politique souhaite s'en prendre à une population donnée, il commence par en forger une vision négative. Cela passe par une terminologie critique qui permet de stéréotyper le groupe tout entier. Les idéologies de haine et de racisme permettent en outre de déshumaniser ceux qu'elles visent, et d'ouvrir la voie à l'oppression voire à l'extermination. Les idéologies déshumanisantes justifient l'action des instigateurs, pour qui il est légitime de persécuter voire de tuer, ceux définis comme non humains et menaçants. Caractériser ainsi le groupe extérieur n'aurait que très peu d'intérêt si cela ne devait permettre le passage à l'acte.

L’hommage aux Justes comme valeur d’exemple.- Des Femmes et des hommes libres

Qui sont les Justes parmi les nations ?
Certains sauveteurs furent des hommes d'église qui considéraient la résistance au nazisme et l'aide aux juifs victimes du génocide nazi comme un impératif religieux.
D’autres étaient animés des idéaux humanitaires, d’autres encore révoltés par ce que leurs fonctions pouvaient les amener à commettre, comme de nombreux policiers ou gendarmes.
Certains fonctionnaires et diplomates ont reçu eux aussi le titre de Justes parmi les nations :
Angelos Evert, qui directeur de la police d'Athènes pendant l'occupation allemande de cette ville, Paul Grüninger, commandant de la police suisse de Saint-Gall, Aristides de Sousa Mendes, le consul général du Portugal à Bordeaux, Carl Lutz, ambassadeur Suisse à Budapest, Sempo Sugihara, consul général du Japon en Lithuanie et de nombreux autres, dont Raoul Wallenberg, Consul de Suède en Tchécoslovaquie.Des Allemands, militaires ou des civils employés dans les pays occupés, ont su dire « non » aux exactions de leurs dirigeants, méritant ainsi, au péril de leur vie, le titre de Justes  parmis les nations

getImage

Philanthrope, Schindler décide d'abandonner gloire et fortune pour sauver des vies, en tout cas, un maximum de vies. En regardant ce film j'ai compris tant des choses sur l'humanité !

SAUVER UNE VIE C'EST SAUVER L'HUMANITE

Saviez Vous Que? | Page 6 of 929 | Tous les jours, découvrez de nouvelles infos pour briller en société ! 

Les Enfants et le comportement des animaux nous disent plus que tous nos idéologies