J’espère que cette histoire permettra aux gens d’y penser à deux fois la prochaine fois qu’ils verront un SDF.

La nuit dernière, j’ai raté le dernier train pour rentrer chez moi et quand je suis finalement arrivée à la station Euston pour attendre jusqu’au lendemain matin, la station était fermée.

Juste au moment où j’allais me mettre à pleurer, j’ai rencontré Mark, un sans-abri qui allait devenir mon ami. Il m’a dit qu’il allait m'’emmener dans un café qui était ouvert 24h/24 car c’était trop dangereux de rester seule dehors. On a pris un café et a discuté puis il m'a expliqué qu’il devait aller chercher son sac de couchage, mais qu’il serait de retour à 5h du matin pour m’accompagner jusqu’à la station. (Moi, étant une parfaite petite garce, je ne n’ai pas cru qu’il reviendrait).

À 5h du matin, il n’était toujours pas revenu. Alors que je tournais au coin de la rue, j’ai vu mon ami SDF Mark qui courait vers moi. Non seulement il était revenu, mais il avait aussi demandé à un bus de venir me récupérer.

Cet homme, que j’aurais probablement ignoré s’il m’avait demandé une petite pièce, a complètement transformé un événement négatif en l'expérience qui m’a le plus ouvert les yeux de toute ma vie.

Mark, tu es quelqu’un d’unique. Je ne détournerai plus jamais le regard d’un sans abri. C’était aussi son tout premier selfie !

Parfois, il suffit d'un rien pour que les gens se révèlent. Et cette maxime vaut autant pour Mark, SDF qui prouve qu'il ne faut pas juger sur les apparences, que pour Nicole, qui avait peut-être une image erronée des SDF mais qui a su ouvrir les yeux et reconnaitre son erreur.

Tendre la main et aider son prochain finit toujours par porter ses fruits, semble-t-il...

 

Qu'avez-vous pensé de cette histoire ? Si elle vous a plu, vous pouvez la liker, la commenter et surtout, la partager !