-3656931310277271511

“À ceux que j’aime, et qui m’aiment”
Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !

Laissez-moi partir
Car j’ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !

Soyez reconnaissants pour les belles années
Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !
Vous ne pouvez que deviner
Le bonheur que vous m’avez apporté !

Je vous remercie pour l’amour que chacun m’a démontré !
Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.

Nous ne serons séparés que pour quelques temps !
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et et la vie continue !
Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je sera là,
Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
La douceur de l’amour que j’apporterai !

Quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir,
Absent de mon corps, présent avec Dieu !

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer !
Je ne suis pas là, je ne dors pas !

Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d’automne,
Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l’étoile qui brille dans la nuit !

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

Résultat de recherche d'images pour "bougies animées gif"

 

Cela fut une joie de vous connaître et de partager des moments ensemble...

Vivianne, que tu es présente toujours ! Je me souviens de ton sourire moqueur et de tes conseil ! de ton accueil lorsque je venais te rendre visite ...

Géneviève, Tu es partie discrètement. Tu étais ma voisine. Nos chats partageaient les jeux et les croquettes de Titi. Il aimais et aime ton chat, son cher copain d'enfance. 

Lucian, Je t'ai peu connu mais tu étais joyeux toujours, inquiet toujours, mais quel souvenir de nos conversations sur la politique, la religion, etc. Je m'étais attaché à toi car tu me faisais penser à mon papy par ta ressemblance physique. Tu me manques et ton rire me manque tant !

Margaritte... Je fis ta connaissance il fait cinq ans. tu étais déjà malade et en perdant ta pte chienne tu voulais combler ta solitude par un autre animal. Mes amis me proposèrent Titi et je pensais te le partager... après tu changeas d'avis et ce fut moi qui l'eu. De toi je peux dire le souvenir de quelqu'un qui avait beaucoup souffert, qui n'avait pas le goût de la joie... Je t'ai donné de mon temps mais je n'ai pas su comment combler tes attentes. C'est par fois cela la vie. 

Jean, tu étais un gars très gentil qui offrais souvent des chocolats et des bombons, qui avais la facilité du dialogue. Lorsque je venais dans cette maison et que je te croissais tu me parlais de tes activités dans la gare de Lyon tâchant d'econduire les gens qui méconnaissaient les horaires etc. Chaque jour c'était ta vie de retraité ...puis plus fatigué tu t'arrachais à ta souffrance en allant tout de même. Puis le jour que tu as du t'arreter se fut aussi l'arrêt de ta vie. Un homme actif jusqu'au bout ! Merci de ton sourire et de partages brefs mais intéressants.

Jacqueline, C'est avec surprise que j'ai appris le lendemain de t'avoir vu et ris avec toi, que tu étais partie dans la nuit, dans ton sommeil. C'est avec toi que je passais les plus beaux moments car tu avais de l'humour. Je pouvais te faire marcher et tu étais heureuse lorsque je te montais dans ta chambre. Tu me parlais avec une grande gentillesse. Tu avais cette maladie qui enlève beaucoup des mots mais que lorsque on connais la personne, crée des liens merveilleux. Merci de tout ce que tu m'as apporté à chaque rencontre. Merci de ce sourise si beau et de ta façon de vivre ... sans doute difficilement ta solitude, mais jamais un mot de tristesse chez toi !

Toutes ses personnes sont parties en deux mois, et je pense que la canicule est pour quelque chose. 

AUSSI ...

Je pense et rend hommage à toutes les personnes qui ont périt dans ces jours où la nature c'est déchaîne. Une pensé pour elles et eux et pour leur famille car voir un 

 

 

 

Et oui Monsieur Aznavour, vous aussi faites partie de ceux que j'Aime. Merci !