bc5a87b2a0b8d25fa3d5ea9dd630f749.png

VERS LA VIE ...

 

Image associée

          Le combat de Jacob ou le corps Ă  corps avec Dieu 

Je lis dans certains blogs que des agnostiques disent ne pas croire en Dieu, que lui n'a pas Ă©tĂ© le CrĂ©ateur. Ils ont droit et ils sont fidĂšles Ă  leur croyances. Mais je sais que en tout ĂȘtre croyant ou pas il y a le combat entre le bien et le mal. Cela est inhĂ©rent Ă  la nature humaine. J'ai toujours Ă©tĂ© marquĂ©e par cet histoire de ses deux frĂšres dont parle la vidĂ©o. 

Résultat de recherche d'images pour "Rencontre de Jacob avec son frÚre aprÚs l'éxil"

A peine le combat achevĂ©, «levant les yeux, Jacob vit qu'EsaĂŒ arrivait accompagnĂ© de quatre cents hommes (33, 1) Comme si rien d'extraordinaire ne s'Ă©tait passĂ©, il se prĂ©pare une fois encore Ă  l'affrontement, rĂ©partit ses enfants, ses femmes, ses serviteurs. Il nĂ© se doute pas de la puissance de l'Ă©vĂ©nement dont il sort. Et quelle n'est pas sa surprise de voir son pire ennemi, hier assoiffĂ© de vengeance, cc courir Ă  sa rencontre, le prendre dans ses bras, lui donner l'accolade et pleurer » (33, 4): Ainsi donc; le retour de la situation initiale marque avec Ă©clat qu'elle se trouve dĂ©sormais entiĂšrement changĂ©e. Si la rencontre de la nuit Ăą transformĂ© Jacob, il faut noter ici que le monde lui aussi en a Ă©tĂ© transformĂ©: D'une façon surprenante, incomprĂ©hensible, EsaĂŒ, d'ennemi acharnĂ© qu'il Ă©tait, se montre le plus tendre des frĂšres. Quoi de plus tenace,pourtant, qu'une haine? L'obstacle au dessein de Dieu, que Jacob avait tant redoutĂ©, s'est Ă©vanoui comme par enchantement.

Résultat de recherche d'images pour "Le choix"

Dans ma vie j'eu le premier choix Ă  17 ans. Puis Ă  19 ans. Le premier celui de fuir le mal. Le deuxiĂšme fuir la vengeance et faire un procĂ©s. Je peux dire que ces deux choix ont Ă©tĂ© le socle de ma vie. Mais je me rend compte comme au milieu de ce monde rempli de violence partout, on est confrontĂ© Ă  l'haine. Et lĂ  oĂč j'ai Ă©tĂ© le plus confrontĂ© au mal c'est dans le monde religieux. La soeur qui battait deux enfants sans dĂ©fense le faissait en proclamant des paroles de l'Ă©vangile... " sĂ©pulcre blanchi, Pharisien,etc" Mais comment demander au pĂšre de famille qui a perdu son enfant dans un attentat oĂč accident provoquĂ© en plus, de pas en vouloir Ă  celui ou celle qui a commis le mal irreparable ? Il me semble ou tout au moin ce fut pour moi un chemin de paix de laisser de cĂŽtĂ© tout dĂ©sir de vengeance. Je crois que Ă  partir de lĂ  ma vie ce fut une course... de victoire en victoire. J'avais mal, mal de pas avoir mĂȘme pas droit Ă  une petite photo de ma mĂšre. Et je me souviens de ma derniĂšre rencontre avec deux personnes ... Je les ai vu pleurer. Sans me dire pardon mais j'ai vu leurs larmes. Trois personnes mĂȘme avec ma grand mĂšre. Cependant je dois dire que cette force invisible je ne la posĂ©dais pas mais elle m'Ă©tait donnĂ© par JĂ©sus ...par son Ă©vangile. Pardonner ... donner par dessus tout. Et lorsque je vous parle ainsi, croyez-moi que ce ne sont que de paroles jolies mais des morceaux de ma vie. Combien j'ai pleurĂ© ! Rarement en prĂ©sence des autres mais seule Ă  seule avec JĂ©sus. Lors de mon hospitalisation volontaire et durant 6 mois j'ai vĂ©cu comme un volcan qui explose et qui doit exploser cette angoisse de tant de retenue durant des annĂ©es de silence. C'est pour cela que dĂ©sormais je dis volontier que c'est bien de pouvoir dire Ă  un specialiste " comme il faut et choisi" le mal ĂȘtre. Je ne pouvais pas dire Ă  ma psychothĂ©rapeute que " j'ai pardonnĂ©" durant deux ans. Cela m'a coutĂ© deux ans avant de pouvoir dire avec paix. Oui, ces personnes on commis des actes mauvais.

Image associée

On ne peut pas toujours pardonner... cela est humain ... Il fait pas longtemps que quelqu'un m'a fait remarquer que JĂ©sus en croix Ă  demandĂ© Ă  son pĂšre  

" PĂšre Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font "                                           

 

 

God Bless you