connaissance-du-salut-1

 

Pour la beauté des créatures
Qu’onques je ne me fourvoie,
Mais pour un je-ne-sais-quoi
Qu’on obtienne par aventure !
N’aura pour meilleur objet
Saveur de bien qui est fini
Que de gâter le palais
Ayant fatigué l’appétit ;
Et ainsi, en douce capture
Qu’onques je ne me fourvoie,
Mais pour un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Le cœur dont le fonds est fertile
Ne veut jamais s’arrêter
Quand il peut encor passer,
Sinon dans le plus difficile ;
Son désir, rien ne le sature,
Et si haut monte sa foi
Qu’il goûte un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Celui dont l’amour est souffrance,
De l’être divin touché,
A le goût si transformé
Qu’en tout goût il a défaillance ;
Qui fait de la température,
A dégoût des mets qu’il voit
Et veut un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Tenez cela pour manifeste,
Que le goût reste en finale,
Car la cause d’un tel mal
Est étrangère à tout le reste ;
Et ainsi, toute créature
Étrangère se perçoit,
Et goûte un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
Car qui perçoit sa volonté
De Divinité touchée,
Ne peut en rester payé,
Sinon par la Divinité ;
Mais, la beauté de sa vêture
Ne se voyant que par foi,
Goûte-en un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Or, pour un être tant aimé,
Dites-moi : quelle douleur,
Puisqu’il n’est même saveur
Parmi tous les êtres créés ;
Seulement, sans forme et figure
Et sans appui adéquat,
Là, goûte un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Ne pensez pas que l’intérieur,
Qui détient grande richesse,
Trouve joie et allégresse
En ce qui donne ici saveur ;
Mais plus qu’en beauté de nature,
Qu’en ce qui fut, est, sera,
Il goûte un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Son souci est plus employé
Chez qui veut s’avantager,
En ce qui est à gagner
Qu’en ce qui est déjà gagné ;
Et ainsi, pour plus d’envergure,
Moi, je voudrais toute fois
Surtout un je-ne-sais-quoi
Qui se trouve par aventure.
 
Pour tout ce qui par le sensible
Peut ici-bas se comprendre,
Et tout ce qui peut s’entendre,
Du plus élevé accessible,
Pour grâce et beauté qu’il procure
Qu’onques je ne me fourvoie,
Mais pour un je-ne-sais-quoi,
Qui se trouve par aventure.

Jean de la Croix

Jean de la Croix Mystique Espagnol -carmélite déchaussé-

                              Résultat de recherche d'images pour "des photos la nature"                                      

Résultat de recherche d'images pour "des photos la nature"

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "des photos la nature"

Je vous souhaite une belle journée et que ce poème vous donne de la joie... qu'il vous touche... Que celui qui a crée tellement des beautés et l'Homme comme beauté suprême vous fasse entrer dans ce que Jean de la Croix percevait de Lui ... Celui que mon âme Aime. Celui qui nous rend toute la noblesse et la liberté. Celui qui n'est pas visible mais oh combien présent dans cette création ...dont il est le CRÉATEUR... Serviteur car l'Amour n'est pal tel sans se donner vraiment et jusqu'au fond.

Image associée

 

God  Bless You