1428420381_123598_1000x667x0

 

Notre peur ...leur peur... la déposer dans la confiance 

Alors que Jean Vanier vient de nous quitter, j'ai envie de le faire connaître un peu. Son lien avec les handicapés mentaux. Si ! il faut expliciter cet handicap ... C'est encore à nous jours un tabou. Encore on a peur des handicapés mentaux et on travesti même certains ... Un criminel c'est un criminel mais pas toujours un déséquilibré mental comme on nous le présente sans cesse aux nouvelles. Avant de vous mettre les mots de Jean Vanier je veux préciser cela car je peux parler... j'ai cet handicap. Une maladie qui dérègle le fonctionnement du cerveau... et pour moi cela suppose de me voir comme dans des montagnes rousses ... mais surtout de descendre à pique me plongeant dans des terribles angoisses. Aujourd'hui nous avons un traitement qui régule un peu... mais ce qui est désespérant pour le malade c'est qu'il ne sait pas où ni quand cela va commencer et quand les bons moments de sérénité vont se terminer. On s'habitue un peu ...mais pas les autres ... et le pire c'est d'être confronté au regard des autres et dans leur ignorance à leur façon de voir ces malades. C'est pour cela que l'amitié est si important mais ...c'est rude de garder les amis...ceux qui ne se fatiguent pas de nous inviter à venir chez eux et à force de pas arriver à dépasser les portes ... la distance s'instaure et l'ami-e s'arrête d'insister. Beaucoup refusent d'en parler et alors la complicité de l'amitié en souffre. C'est douloureux. JE VOUS LAISSE AVEC JEAN VANIER ...

Résultat de recherche d'images pour "Recevoir sa peur et la peur des autres de Jean Vanier"

Jean Vanier ....

Rencontre avec la personne handicapée

Lors de ma première rencontre avec des personnes ayant un handicap, j'ai été assailli de questions : « Est-ce que tu reviendras me voir ? Est-ce que tu m'écriras ? Est-ce que tu veux devenir mon ami ? » Avec émerveillement, je découvris que leur premier souci était la relation. Une relation vraie, sans masque, sans intérêt. Une relation-révélation disant à l'autre : « Je suis heureux que tu existes » et non : « Je veux que tu m'aimes pour que je sois quelqu'un. » Pour beaucoup, le bonheur est un mélange de santé, de promotions, d'amitiés, avec des liens souvent motivés par l'intérêt, la réussite. Ces relations intéressées commencent parfois très tôt, dès les études. Or un enfant qui sort du sein de sa maman, qui a eu logement et nourriture gratuitement, de quoi a-t-il besoin ? D’entendre quelqu'un lui dire : « Je t'aime tel que tu es, dans ta faiblesse. Tu es plus beau que tu n'oses le croire. »

 Pauline ne voulait pas d’un professionnel qui lui « fasse » du bien. Elle avait besoin d'une personne qui lui dise : « Je suis heureux de vivre avec toi. »

Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

Le nourrisson brûle de joie d'être aimé, 

n'a besoin de rien d'autre. La vie est en lui, et pour lui, cette vie c'est la relation. Ce besoin est présent dès l'origine et dans la part la plus intime de chaque être. Tout homme porte en lui une innocence primale, une pureté. Dans la vie, il y a des contradictions, des complexités, des événements qui nous font mal. C'est alors que notre agressivité et nos systèmes de défense se réveillent et que nous réagissons. Toute la question est : comment faire tomber les systèmes de protection, qui me font vouloir monter en grade ? À l'Arche, nous organisons des retraites pour des personnes qui ont été blessées, humiliées, pour des gens de la rue, des homosexuels, des personnes séparées... Toutes découvrent qu'elles sont aimées dans leur fragilité. Elles peuvent alors commencer à être.

 Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

 

God Bless You