yZeVgUmYtpS0GvXR2NQzz_cNQnw

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.

Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

 Saint Jean 17,20-26.

Résultat de recherche d'images pour "Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi"

La VIE Sans l'Autre

Résultat de recherche d'images pour "Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi"

 ... En suivant l'article d'hier sur mon blog "eklablog" et en lisant l'évangile de demain dimanche, je me rend compte combien nous sommes responsables les uns envers les autres. Combien il faut absolument avoir le courage de se remettre en cause ... d'aller vers cet autre dont je suis responsable par ma ressemblance en humanité. 

On vit dans un monde très dur où les réseaux sociaux se permettent de tas des choses ...de tas des insultes car ils sont protégés par l'écran ? Quel courage ! L'évangile, nous transmet ce désir  si fort de Jésus " que nous ne soyons des êtres désunis et en guerre les uns envers les autres. Cela ne veut pas dire de tout consentir. Tout à l'heure j'ai dit à une personne " si je ne t'ai pas fait du mal, pourquoi ce comportement ? " J'ai l'impression avec cette personne de me sentir un objet ....car lorsque on a besoin tout en ayant un comportement presque méchant ou tout au moins méprisant, on vient me chercher presque comme si cela était une obligation. Et j'ai dit mon resenti mais avec courtoisie et j'ai mis au clair ce qui se disait derrière. Il fut un temps où je croyais que Jésus demandait de tendre carrément la joue gauche. Être chrétiens ne veux pas dire être crétins. On peut être humble et répondre aussi humblement sans blesser. 

Résultat de recherche d'images pour "Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi"

Je le crois ! Aucun acte, même le plus petit n'est pas sans incidence sur l'autre. 

Que je ne me dérobe pas à mon frère !

Résultat de recherche d'images pour "Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi"

 « Ils ont pour dieu leur ventre » (Philippiens 3.19) et aussi : « Tu es devenu gras, épais et replet ! Tu as abandonné le rocher qui t’a fait naître, Et tu as oublié le Dieu qui t’a engendré. » (Deutéronome 32.15-18)

ET TES FRERES ! Et ce que je aurais pu faire ou lui dire ...

« Je ne me rendais pas compte que la vie peut s’arrêter comme ça, sans prévenir »

Keanu, j’ai maintenant 24 ans. Toi tu es resté à 17 ans, pour toujours.

Je pense que la dernière fois qu’on s’est vus, j’avais 14 ans, l’âge ingrat haha ! En fait, la lettre que j’aimerais t’écrire c’est sûrement cette conversation qu’on a jamais eue avant que tu meures.

Ça serait beaucoup de banalités de type : comment vas-tu ? Et les cours, ça se passe comment à New York

 ? T’as une copine ? Tu compte faire quoi après ton bac ?

Je regrette sincèrement de ne pas t’avoir sorti ces banalités avant ce jour fatal. J’avais la tête prise par mes soucis d’adolescente. Je ne pensais qu’à courir, aller de l’avant sans m’arrêter forcément.

Je ne me rendais pas compte que la vie peut s’arrêter comme ça, sans prévenir.

Il y a plein de choses qu’on a pas pu faire ensemble. Par contre je peux te jurer qu’il y a plein de choses que j’ai faites et que je fais encore en pensant à toi.

C’est con, mais depuis que tu es plus là physiquement, tu es toujours présent quelque part avec moi.

Tu serais ravi d’apprendre que j’ai arrêté de courir et que je prends le temps de partager des banalités, notamment avec ta maman restée aux États-Unis. J’essaye de garder à l’esprit que tout peut s’arrêter, que la vie n’est pas un dû et qu’il ne faut pas hésiter à dire aux gens qu’on aime, qu’on les aime.

DE ....

             Cinq lettres anonymes jamais envoyées, mais publiées ici

Image associée

Combien des pétales je decoche chaque journée ? Et lorsque je regarde bien l'image ....ils se multiplient !

allez bon Diamnche pour vous qui passez par là...par hasard ? Amitié ? MERCI !

Résultat de recherche d'images pour "la tendress Photos"

  

Image associée

 

Résultat de recherche d'images pour "la tendress Photos"

Rien est à moi, La Vie me l'a loué, me l'a prête pour que je sois heureuse ...le jour au jour !